in

La coach blonde : « Aïcha Trembler va devenir l’écumoire à sperme des hommes d’affaires de la Côte d’Ivoire »

Dans une publication sur Facebook, La coach blonde parle d’Aïcha Trembler et déplore le fait qu’elle est en train de perdre dans le monde de l’influence web.

L’influenceuse fait la pluie et le beau temps en ce moment, les gens en profitent, mais après elle va tomber aux oubliettes. La Coach blonde déplore le fait qu’on la prostitue.

Lebledbuzz vous propose le texte intégral

Aïcha Trembler De La Villageoise À Fille De Rue!

Je me suis toujours demandée quel genre de Facebook je faisais? Un peu, un peu un influenceur a déjà la voiture, un peu, un peu quelqu’un a déjà une boutique.

En faite la philosophie de ce monde est :

« Nul n’entre ici s’il  a de la dignité »

Voilà une petite fille qui vivait paisiblement dans son petit village au Burkina Faso, avec peut être des rêves limités, pour elle le bonheur était de venir danser à la petite fête du village.

Vous êtes allé la chercher pour en faire une bête de foire,  en faire un mur de sponsoring , puis maintenant vous voulez la pros/ti/tuer.

J’entends bon nombre dire félicitations, oh Dieu peut changer la vie  de quelqu’un comme ça?

Pour approfondir :   La coach blonde se prononce sur l’affaire Nathalie Koah et son petit frère

La pauvreté est encore pire que le cancer.

On bruni une jeune fille, on la dénude, et vous vous y voyez la réussite?

Aïcha Trembee va devenir l’écumoire à sperme des hommes d’affaires de la Côte d’Ivoire, elle n’est pas intelligente, même former deux phrases en français elle est incapable, elle va enrichir de son exotisme, un manager véreux, car son succès ne repose sur rien de solide.

Après le buzz on va aux oubliettes, maintenant il ne lui reste que ce petit vagin qu’on va lui forcer à donner un peu de partout.

Je vous ai déjà parlé ici mais vous ne comprenez pas, on adoube pas n’importe qui, il faut savoir à qui donner le pouvoir, car quand on adule n’importe quoi, cette passion immorale devient notre pire adversaire.

Voilà vos influenceuses au pays qui pour la plus part n’ont pas vécu la moitié de vos souffrances, qui s’envoient en l’air avec les hommes puissants du pays et dictent leurs lois.

Pour approfondir :   Paul Biya : « Nous sommes le continent »

Quand vous êtes  en train de pleurer que Hysacam laisse la ville sale, les patrons d’Hysacam au lieu de payer les employés offres les voitures aux influenceuses, si je mens allez au one rooftop le week-ends, voir comment vos idoles dépensent l’argent que vous pourriez ouvrir des fonds de commerces.

Aïcha  Trember n’est qu’un exemple de la vision limitante de ce que l’Afrique francophone  veut vendre.

Distraire les jeunes hommes forts avec le sexe, en sexualisants la jeune femme.

Pourquoi?

Voilà une question existentielle à laquelle tout le monde se doit de répondre.

Merci!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Paul Biya : « Nous sommes le continent »

    Groupe l’Anecdote : Ines Belinga envoyée en congé technique pour une durée indéterminée