in

Affaire Hervé Bopda : Isidore Tameu vole au secours des influenceurs

Le Manger d’artistes a commis un texte pour prendre la défense des influenceurs web par rapport au fait qu’on leur réclame toujours lorsqu’il y a des actualités brulantes.

L’affaire Hervé Bopda fait fureur en ce moment sur la toile. Et des internautes réclament la sortie des influenceurs. Face à cette situation, il pense qu’on en fait trop et que si on veut toujours le point de vue des influenceurs, il faut faire d’eux des députés pour qu’ils rendent des comptes au peuple.

Lebledparle.com vous propose le texte intégral

Ils demandent des comptes à des jeunes de leur âge, alors qu’il y a des médias financés par les impôts

Par Isidore Tameu, Manager d’artistes

À chaque fois qu’il y a une actualité brulante au pays, il y a toujours des génies qui vont dire : Que font les influenceurs ? Pourquoi les influenceurs sont silencieux ?

Mais il suffit de remonter leurs fils d’actualité pour te rendre compte que ceux-là qui revendiquent l’avis ou le relais des influenceurs sont les mêmes qui se moquaient d’eux il y deux à trois ans voir plus et n’ont jamais cessé de le faire. Ce sont les mêmes qui ont jubilé sur cette taxe sur les revenus des influenceurs. C’est les mêmes qui demandent si c’est un vrai métier ou à quoi ça sert. Mais ils demandent des comptes à des jeunes de leurs âges d’être des relais alors qu’il y a des medias financés par les impôts, les élus locaux censés représentés le peuple… À eux on ne leur demande rien.

Pour approfondir :   50 Cent décide de pratiquer l'abstinence en 2024

C’est ces mêmes personnes qui ne sont pas petits eux-mêmes pour monter des communautés et agir avec influence selon leurs codes qui veulent s’ériger en éditorialiste ou en donneurs de leçons aux influenceurs. Toujours en train d’expliquer ce que les autres ne font pas ou pas assez sans regarder sa propre inactivité.

À chaque fois que je vois quelqu’un qui écrit que mais que font les influenceurs ? J’ai envie de leur demander pourquoi ils ne font pas eux même ce qu’ils réclament des autres.

Si les influenceurs doivent être la voix du peuple, pensez à les élire dans les mairies et en faire des députés. Là ils auront des comptes à rendre au peuple.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Rigobert Song : « demain les camerounais seront fiers »

    Cameroun : Kareyce Fotso qualifie Hervé Bopda de monstre