in

Affaire Mendomo : l’amant porte plainte pour conspiration

Dans une plainte déposée  ce 25 octobre auprès du commandant de la brigade de gendarmerie de Nkoteng , sieur Romeo Savio Kaptue dit avoir été pris au piège par le mari de Mendomo qui l’a forcé à coucher avec sa femme.

  1. C’est un nouveau rebondissement dans l’affaire Mendomo. Du nom de cette dame, dont les ébats sexuels ont été diffusés il ya quelques jours sur les réseaux sociaux, où l’on pouvait voir celle-ci en pleine action avec son amant nommé Roméo Kaptue agé de 22 ans. Le mari qui l’es a surpris, a d’abord roulé l’amant de coups avant de demander à ces derniers de poursuivre leurs ébats devant une caméra dont il était le réalisateur.

    Aujourd’hui, l’on apprends que sieur Romeo Suavo Kaptue a déposé la veille, une plainte contre Mendomo et son époux pour conspiration. Dans une plainte dont nous tenons copie, l’amant qu’on voyait en plein ébat avec la dame, accuse le mari de cette dernière de l’avoir forcé à avoir des rapports sexuels avec sa femme. « Monsieur le Commandant, je suis l’ouvrier de Sieur KAPTUE Roméo Savio qui réside à l’étranger et qui a pris beaucoup de terrain chez sieur ANGOULA à prix de beaucoup d’argent. Cependant, comme sieur ANGOULA est vicieux, prétentieux et tribaliste, il vend souvent son terrain et le récupère soit par voie mystique, soit par des violences et ses acquéreurs sont toujours impuissants devant lui. C’est dans cet esprit qu’il a commencé à me menacer en disant à qui veut l’entendre que mon patron et moi allons partir de son terrain coûte que vaille». Lit-on dans la plainte

    Il ajoute«Animé par cet esprit, il a fomenté un coup avec son épouse pour que je sois pris au piège. Cette dernière m’a appelé me ​​disant qu’elle veut causer avec moi pour que je lui fasse certains travaux et il faut qu’on se retrouve au champ pour qu’elle me dise ce que je dois faire ; ce que j’ai nativement accepté sachant que c’est la ferme du donateur de mon patron et surtout que c’est une mère pour moi car elle a plus de 40 ans et moi je n’en ai que 22. Pourtant ça été un piège en ce jour du 11/10/2023, Sieur ANGOULA a atterri comme un forcené sous des menaces et violences arguant qu’il nous a surprise entrain de faire l’amour et qu’il va me tuer ou alors nous déguerpir de son terrain si on s’amuse».

    « Passant de la parole à l’acte, il s’est mis à me bénir avec sa machette sur la tête et sur les membres, les sectionnant très profondément pour que je ne touche plus jamais sa femme. Sans que cela soit suffisant, il m’a entraîné au village, a ordonné à sa femme de se déshabiller, de se coucher, d’écarter les jambes devant les gens et m’a obligé de la coucher publiquement tout en me fessant à plaque de machette. Je le faisais contre mon cœur et je ne pouvais même pas être en érection mais pour sauver ma vie, je faisais semblant d’être avec lui. Comme ci cela ne suffisait pas, il a publié nos semblants d’ébats aux réseaux sociaux pour justifier que je sors sa femme», poursuit-il.

    Avant de conclure : « Monsieur le Commandant, voilà les faits qui m’amenent à saisir votre auguste administration pour que justice me soit faite ». Fin de citation. L’enquête est en cours. Nous reviendrons prochainement pour la suite des évènements

Pour approfondir :   Yaoundé : tuée par un dragueur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Zimbabwe : un pasteur se suicide après la fuite d’une vidéo à caractère sexuel

    Miss Univers 2023 : Princesse Issié dans le top 3 des votes