in

Qui est Eve Gilles, la nouvelle miss France 2024 qui a surpris tout le monde ?

C’est un événement exceptionnel : Eve Gilles, une jeune femme à la coupe courte, a remporté le titre de Miss France 2024, devant 5 000 spectateurs à Dijon, lors de l’émission diffusée en prime time par TF1, samedi 16 décembre.

Miss France 2024-DR

Née à Dunkerque, Eve Gilles, 20 ans, a fait de sa participation le symbole de la « diversité » féminine. « Personne ne doit vous imposer qui vous êtes », avait-elle affirmé sur scène, revendiquant ses cheveux rasés comme une singularité par rapport aux autres Miss, toutes aux longs cheveux.

La nouvelle « ambassadrice de beauté », qui succède à Indira Ampiot, Miss France 2023, a été choisie par les téléspectateurs, pour moitié du score, et par un jury de sept femmes, pour l’autre moitié.

Elle a été retenue à l’issue d’un grand « spectacle », selon les mots de Jean-Pierre Foucault, 76 ans et animateur depuis 1995. Elle devance Miss Guyane, nommée première dauphine.

Chaque cérémonie fait partie des audiences les plus fortes de TF1 (7,1 millions de téléspectateurs l’année dernière). Cette 94e édition survient toutefois après une condamnation par le tribunal de Lille mardi, de la filiale de TF1, e-TF1, et la société Endemol qui chapeautait alors la Société Miss France. En cause la diffusion à près de 8 millions de téléspectateurs des images de deux Miss régionales, filmées seins nus, le 15 décembre 2018, par une caméra placée à leur insu. Les organisateurs avaient présenté leurs excuses pour ce « raté » mais l’incident ajoute à la polémique entourant le concours de beauté qui, malgré quelques réformes, reste très contesté.

Pour approfondir :   Un joueur du Ghana avoue avoir un passé en tant que bandit

Hommage à Geneviève de Fontenay

Centenaire désormais, Miss France est un symbole de « succès », assure la Société Miss France. « C’est un tremplin social », affirme sa présidente Alexia Laroche-Joubert, évoquant des Miss devenues « femmes d’affaires, médecins ou encore réalisatrices ».

Les critères ont de plus été « actualisés », assure-t-elle. Une candidate n’a désormais plus de limite d’âge et peut être transgenre, mariée, mère… et même tatouée. Une seule candidate trans s’est jusqu’à présent présentée. Elle a échoué à l’élection de Miss Paris, en 2022.

Ces petites révolutions avaient fait trembler le fameux chapeau de Geneviève de Fontenay, figure historique du concours de beauté. Décédée en août à 90 ans, un hommage lui a été rendu samedi soir, jetant un voile discret sur les relations tendues qu’elle entretenait avec l’organisation actuelle des Miss.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    L’artiste ivoirien Petit Sako explique pourquoi Samuel Eto’o est son “parrain”

    Tchad : les folies vestimentaires du président Mahamat Idriss Déby créent un tollé dans le pays