in

Un festival camerounais intégré au patrimoine mondial de l’Unesco

Le Nguon, rituels de gouvernance et expressions associées dans la communauté Bamoun au Cameroun, est devenu le premier festival camerounais à être intégré sur la liste du patrimoine immatériel de l’UNESCO.

Festival Nguon-DR

La décision historique a été prise lors de la dix-huitième session du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, tenue à Kasane au Botswana depuis le 4 décembre. La nouvelle a été accueillie avec une grande joie dans la communauté Bamoun et est saluée comme une victoire pour la culture camerounaise dans son ensemble.

Le Ministre des Arts et de la Culture, le Roi Bamoun, et une délégation camerounaise ont assisté aux plénières, témoignant de l’importance de cette reconnaissance. La classification par l’UNESCO signifie que le Nguon est désormais protégé, assurant la préservation des rites, rituels, traditions orales, savoir-faire, et autres connaissances de cette culture, qui seront transmis de génération en génération.

La fête traditionnelle biennale du Nguon, existant depuis plus de 500 ans, se déroule généralement la première quinzaine de décembre. Les festivités durent une semaine, avec des cérémonies marquantes du vendredi après-midi au dimanche soir. Cette reconnaissance internationale renforce la richesse culturelle du Cameroun et consolide la préservation de ses traditions uniques.

Pour approfondir :   Mœurs : Après l’interpellation d’Hervé Bopda, des victimes continuent de porter plainte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Après avoir raflé 3 Canal d’or, Krys M récompensée en Guinée Equatoriale

    Atteint de folie, le vendeur d’œufs influenceur du Cameroun conduit chez un pasteur pour être délivré