in

Calixthe Beyala : « Eneo coûte beaucoup trop cher au peuple ! »

À travers une publication sur Facebook, l’écrivaine s’en prend à l’entreprise de distribution de l’énergie électrique au Cameroun.

La femme de littérature pense que cette entreprise coûte chère au camerounais. « Eneo coûte beaucoup trop cher au peuple ! Outre les prix trop élevés de l’électricité, il faut ajouter à cela, les aliments qui pourrissent dans les congélateurs et que l’on doit jeter, les pannes d’appareils provoquées par le retour brusque du courant, sans compter ces coupures qui mettent la vie et la sécurité des camerounais en danger. Eneo coûte beaucoup trop cher, pour si peu de lumière ! », écrit-elle.

Dans une autre publication, la Franco-camerounaise trouve curieux  le fait que les personnes adultes se définissent comme étant encore jeunes. « En Occident, on cesse d’être jeune à 24 ans ! L’espérance de vie y est de 80 ans ! Au Cameroun, on se qualifie de jeune à 50 ans, l’espérance de vie y est de 47 ans ! Qu’est-ce qui ne fonctionne pas dans ce pays où des grands parents se définissent comme des jeunes et insultent des femmes ? Waouh ! », Déplore Calixthe Beyala.

Pour approfondir :   Aïssa Njayou : « Justice pour toutes les victimes d’Hervé Bopda »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    La coach blonde trouve Lucie Memba Bos magistrale dans son jeu d’acteur

    L’émouvant message de soutien de Diane Mekongo à Samuel Eto’o