in

Indexée dans l’affaire Hervé Bopda, Nathalie Koah se dédouane

C’est sur sa page Facebook, le jeudi 25 janvier 2024, que l’influenceuse a dit ne pas être concerné pas l’histoire de prédation sexuelle qui secoue la toile depuis quelques jours.

Depuis vendredi dernier, la WebSphere camerounaise est en ébullition suites aux dénonciations et témoignages des personnes qui affirment avoir été victimes de viols, séquestrations et tortures. N’zui Manto a fait un direct le mercredi 24 janvier 2024. Au cours de ce direct, une victime a fait un témoignage dans lequel, elle accuse Nathalie Koah.

La concernée n’a pas attendue longtemps pour réagir. Elle ne pas être concernée et attend des accusateurs des preuves. « Woooohhhkooooooo j’ai définitivement le sang du maquereau. Vraiment en 10 ans sur la toile, c’est de loin la pire des accusations enregistrées à mon compte. Mama pardon Je ne suis cachée ni au Cameroun ni à l’étranger. Subir de telles atrocités ce n’est pas normal ! Même à mon pire ennemi je ne le ferai pas ! Stp il faut nous (à mon audience et à moi) apporter les preuves ! Je les attends. Le père N’zui Manto Officiel j’ai pris le direct en cours ! C’est fini ? Moi-même Je voulais intervenir ! Tsuip », écrit-elle sur Facebook.

Pour approfondir :   Atteint de folie, le vendeur d'œufs influenceur du Cameroun conduit chez un pasteur pour être délivré

Des preuves ont déjà commencé à sortir avec la publication d’une photo et d’une vidéo de la soirée dont la victime faisait allusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Biscuit de mer : « Je n’ai jamais incité personne à la prostitution ni au proxénétisme »

    Affaire Hervé Bopda : L’ordre des Avocats demande l’ouverture d’une enquête