in

Maalhox avoue son admiration pour Ngando Pickett

L’artiste rappeur l’a exprimé à travers une publication sur Facebook, comme l’a constaté Lebledbuzz.com.

Ngando Pickett qui a été par le passé, la mascotte des lions indomptables se rend en Côte d’Ivoire par la route pour supporter les lions indomptables pour la Can 2023. C’est lui qui a dit qu’il prendra la route. Sur le plateau de Dipita Tongo, il a dit avoir un peu reçu de soutien, mais il préfère prendre la route avec d’être avec son équipe chez la belle famille.

Ngando Pickett le symbole

L’actualité autour de ce supporteur des lions indomptables n’a pas laissé indiffèrent le rappeur Maalhox. Il déplore le fait qu’on a préféré les influenceuses en lieu et place de Ngando pour des raisons libidinales. « Les gars n’ont pas l’argent pour faire voyager le Légendaire Ngando Pickett mais ils ont sûrement fait voyager des dizaines influenceuses qu’ils vont touma là-bas durant la CAN. Si je parle on va dire que oooohh tu aimes trop les problèmes. Ngando n’est pas un simple supporter ordinaire il est tout un symbole qui représente à sa manière l’âme et l’esprit de l’équipe nationale du Cameroun », écrit le rappeur.

Du respect pour Ngando

Il s’inscrit en faux contre ceux qui pensent qu’il doit prendre sa retraite. « « Que oooohh il est vieux il doit prendre sa retraite et laisser la place aux jeunes ». Quand on sait lire entre les lignes on sait que c’est une façon de dire «  on aimerait le voir disparaître ». Quand vous ne savez rien vous demandez on vous informe. Ngando Pickett voyage toujours avec au moins 15 jeunes qu’il forme et espère leur laisser le flambeau quand il ne sera plus là. Oui ce Mr prépare sa relève depuis des années mais ça personne ne le voit. Il ne leur apprend pas seulement à supporter et aimer l’équipe nationale du Cameroun mais c’est d’abord une Ecole d’humilité et de patriotisme il leur apprend à aimer leur pays de manière inconditionnelle peu importe la situation dans la défaite comme dans la victoire dans la joie comme dans les pleurs. « C’est toujours le travail de l’autre qui est facile ». J’admire beaucoup ce Mr il a un mental d’acier et il n’aime pas les problèmes il a transformé sa passion en métier malgré les difficultés et aujourd’hui il veut transmettre son amour pour l’équipe du Cameroun a d’autres jeunes au lieu de l’encourager ou même de se taire devant sa souffrance je vois des gens se moquer de lui et l’insulter. Ce monsieur mérite tout le respect du monde. Ngando Pickett Est Une Légende », martèle le chanteur.

Pour approfondir :   Calixthe Beyala : « 2025 sera terrible »

Ngando Pickett la légende

L’homme de culture plaide pour qu’on prenne en charge son équipe et lui en route pour supporter les lions indomptables. « Que oooohh paye lui le billet d’avion au lieu de bavarder ici ». Vous êtes drôle hein ? Si on devait raisonner comme vous j’allais vous répondre simplement que. « Cotisez aussi vous-même vous goudronnez les routes non ? Pourquoi vous passez le temps à bavarder qu’il n’y a pas les routes ? » Vous ne savez pas qu’il y’a des institutions dans ce pays qui ont pour rôle d’encadrer les activités comme celle de Ngando ? Les gars à chacun son travail Dieu m’a donnée une voix pour parler pour les gens comme lui et attirer l’attention des décideurs sur l’importance du travail qu’il fait ça à l’air simple mais ce n’est pas facile et il mérite d’être soutenu. En espérant que mon message finisse par tomber dans la bonne oreille. Je dis qu’on ne doit pas laisser tomber La Légende Ngando Pickett », poursuit Maalhox.

Pour approfondir :   Etienne Eto’o Pineda à son père : « Papa, tu es le reflet de notre grand-père »

« Quand je lis certains commentaires je peux mourir de rire les Gens sont tellement bête ça fait même peur. Qui vous a dit que c’est la Fecafoot qui doit faire voyager Ngando et son équipe ? Si la Fecafoot les prend même en charge c’est un abus ils font ça simplement parce qu’il y’a des gens bien là-bas. Les gens qui doivent en réalité  prendre en charge l’activité de Ngando et son équipe sont là ils vous lisent ils rient seulement en mangeant les budgets qu’on leur a donné pour gérer ce type d’activité. C’est sur internet que tu comprends que les ignorants et les incultes sont remplis dans nos rue », ajoute-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Rachel Nkontieu : « Je ne sors pas avec Rigobert Tamwa Eshu »

    Kan-Kan boys : « Le problème happy n’est pas le Kior mais spirituel »