in

La coach blonde sur la nudité de Daniel Nsang : « C’est la personne qui a commencé à partager qui est coupable »

À travers une publication sur Facebook, la blogueuse tire les leçons sur l’affaire de la nudité de Daniel Nsang sur les réseaux sociaux.

Elle identifie les vrais coupables. Et invite les camerounais à faire de retenue sur les réseaux sociaux. « C’est la personne qui a commencé à partager cela sur les réseaux sociaux, la première personne qui a mis les autres au courant, et les personnalités et les blogs qui ont commencé à publier au nom des sacro-saints likes », écrit-elle.

Lebledbuzz vous propose le texte intégral

UNE VIDÉO!

“Les hommes tomberont toujours pour leurs vices.”

J’ai regardé la vidéo pour être sûre que c’était toi, mon cher Daniel NSANG, j’ai compris que j’ai toujours eu raison, les gars bruns avec leur Q.I de 0,20.”

Comment une personne peut mettre sous son profil Facebook avoir 1 million de followers Bon! C’est 300 000 followers et 700k sont les Bangalais.

Comment peux-tu mettre en description sur ta page : Personnalité publique, acteur, mannequin et arriver quand même à ne pas prendre tes précautions?”

“Tu ne peux pas tromper la mère de ton fils avec une fille que tu as ramassée dans ton snack, après dormir d’un sommeil de juste, encore heureux que tu avais un préservatif.”

Pour approfondir :   Yaoundé : tuée par un dragueur

“LE MONDE EST MALADE!”

Le monde tel que nous l’avions connu il y a 10 ou 20  ans n’existe plus. Nous ne pouvons plus compter sur le bon sens ni sur la bonne foi de nos semblables.

Nous sommes dans l’ère de la preuve sociale. Tout le monde veut être important, chacun veut prouver qu’il connaît telle ou telle personne.

Surtout, nous sommes interconnectés entre nous, les réseaux sociaux sont si pernicieux, surtout s’ils sont indélébiles.

Cette fille savait que c’était pour une nuit avec Dani la bite célèbre, elle l’a immortalisé. Maintenant, tu ne pourras plus nier et ses copines non plus.

Alors il est presque impérieux de prendre une carte d’électeur pour voter pour un gouvernement qui pourra apprivoiser l’immoralité du vrai cyber-harcèlement.

“LES VRAIS COUPABLES!”

C’est la personne qui a commencé à partager cela sur les réseaux sociaux, la première personne qui a mis les autres au courant, et les personnalités et les blogs qui ont commencé à publier au nom des sacro-saints likes.

Pour approfondir :   La web comédienne ivoirienne Ariane Céleste Moua est maman pour la première fois

Parfois, nous devons faire semblant de ne pas être au courant de quelque chose, garder le silence.

y a des choses qui peuvent briser un homme, avant de parfois se verser dans le populisme, il faut tenir compte de certains enjeux.

Surtout, mettez-vous à la place de l’autre.

“ET SI C’ÉTAIT MOI?”

Cette question doit toujours être posée avant de faire certaines choses, mieux encore un leitmotiv pour une vie.

Car on pourra rire autant qu’on veut, personne n’est à l’abri des vacheries de ce monde.

“Que les réseaux sociaux ne vous volent pas vos âmes.”

“ET MAINTENANT?”

Comment vous sentez-vous après avoir mangé la chair de ce monsieur?

Après les railleries, après les insultes sur son anatomie?

Le monde est-il devenu meilleur?

Faites très attention, Dieu nous sauve et nous châtie par la qualité de nos  actions.

N’oubliez pas la malédiction de Cham

Bref

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Léa Campbell à Emy Dany Bassong : « je ne veux pas que tu me tape »

    Guinée : Joseph Antoine Bell fait Doctor Honoris Causa