in

Qui est Hervé Bopda, présumé prédateur sexuel dont l’histoire secoue l’opinion ?

L’homme dont l’image est en circulation depuis le vendredi 19 janvier 2024 sur le cyberespace est présenté comme un prédateur sexuel qui séquestre et abuse des femmes.

C’est le fils de monsieur Emmanuel Bopda Fodouop, PDG du groupe Afrique Construction, décédé en 2020. Cette entreprise bien connue des camerounais est spécialisée dans la distribution des matériaux de construction et de bricolage. Cet homme est désigné comme un personnage sulfureux dont les frasques au quartier Bonapriso à Douala, sont connues, d’après ce que nous dit une source.

Pluie de témoignage

Depuis la mise de cette affaire sur la toile par le très célèbre N’zui Manto, un lanceur d’alerte camerounais vivant à l’étranger, c’est une série de plus de 50 témoignages tout aussi glaçants les uns que les autres que le public découvre depuis samedi. Son mode opératoire semble être le même.

Autant de témoignages qui  ont  entrainé une mobilisation tous azimuts sous les hashtags #StopBopda ou encore #ArrêtezBopda pour demander aux autorités de mettre hors d’état de nuire ce personnage.

Les victimes sont encouragées à porter plainte.

Suite aux différents témoignages accablants contre le sieur Hervé Bopda au sujet des viols et séquestrations présumés de plusieurs hommes et femmes, il est recommandé aux victimes de porter plainte. Une pétition qui demande son arrestation est en ligne. Maitre Fousse a mis sur pied un collectif pour enclencher une procédure judiciaire.

Pour approfondir :   Brûlé par accident avec un café dans un restaurant, elle gagne plus de 3 millions de dollars de dédommagement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    woman in white tank top and white pants doing exercise

    5 exercices tonifier votre postérieur et remonter vos fesses

    Patricia Laure Naoussi sur l’affaire Hervé Bopda : « tout ce qui brille n’est pas de l’or »